samedi, avril 21 2012

Marathon de Paris 2012 : compte-rendu

Logo marathon de Paris 2012Diman­che 15 avril 2012. Réveil à 5h45. Petit déjeu­ner clas­si­que à la lueur de la bou­gie. Je me pré­pare tran­quille­ment au mara­thon de Paris.
Départ peu après 7h15 pour la gare de Lyon. Je retrouve JC à la place de l’étoile vers 7h45. Il y a déjà beau­coup de monde. Nous par­tons vers l’arri­vée ave­nue Foch pour rejoin­dre la tente Caisse d’Épar­gne. Nous avons droit à une bonne mar­che et quel­ques détours. Mais la balade valait la peine car nous som­mes comme des coqs en pâte. Mais le temps presse et nous par­tons vers la ligne de départ ave­nue des Champs Ely­sées. Plus que 20 minu­tes.

Arrivé aux Champs, nous nous sépa­rons pour rejoin­dre nos sas res­pec­tifs. Je m’ins­talle dans le sas pré­fé­ren­tiel 15 minu­tes avant le départ. J’aper­çois les éli­tes qui s’échauf­fent à quel­ques mètres devant. Le départ des han­di­sports est donné à 8h35. Les minu­tes pas­sent et je com­mence à enle­ver les épais­seurs pro­tec­tri­ces. Il fait froid ce matin. Autour de 4°C avec du vent. 

Lire la suite...

samedi, janvier 7 2012

Mariage d'Hadia & Anas

Hadia & AnasLe 31 décem­bre 2011 a eu lieu le mariage d’Hadia & Anas.

Une date aty­pi­que pour un mariage. La céré­mo­nie a eu lieu à la mai­rie du 14ème arron­dis­se­ment de Paris alors que de nom­breux pari­siens fai­saient la queue pour s’ins­crire sur les lis­tes élec­to­ra­les.

Ce der­nier mariage de l’année 2011 (dixit le maire adjoint ayant pro­cédé au mariage) fut une réus­site. La soi­rée a eu lieu dans un bar et nous en avons pro­fité pour fêter la nou­velle année.

Voici quel­ques pho­tos : album.

mardi, octobre 25 2011

Paris-Blois à vélo

Seconde édi­tion de la course cycliste Paris-Blois. Après le suc­cès de la pre­mière édi­tion orga­ni­sée le 24 juillet 2010, les orga­ni­sa­teurs ont remis le cou­vert le 22 octo­bre 2011. Tou­jours autant de par­ti­ci­pant(es) sur un par­cours légè­re­ment modi­fié pour cette course en auto­no­mie totale.

Cette année, le vain­queur a opté pour une saco­che accro­chée à la tige de selle plu­tôt qu’à un sac à dos. Ce fut d’ailleurs le choix de la majo­rité, si ce n’est de la tota­lité, des par­ti­ci­pants qui ne l’ont pas regretté.

A la dif­fé­rence de la cha­leur et du léger vent du Nord de l’édi­tion 2010, l’édi­tion 2011 s’est dif­fé­ren­ciée par une tem­pé­ra­ture très frai­che et un vent du Sud qui n’a pas favo­risé les per­for­man­ces. Néan­moins, le vain­queur bat le record de l’épreuve en 6h56m19s…

Quel­ques mots du vain­queur : “80km dans les nua­ges, les mains gelées, les pieds… je ne les sen­tais même plus… c’était un peu inquié­tant. Quand le soleil a pris le relais, c’est pour cons­ta­ter que le vent du Sud for­cis­sait légè­re­ment. Une vraie cala­mité. En plus de ne pas avan­cer, je ne m’enten­dais même plus pen­ser. Après l’arri­vée, mes oreilles ont sif­flé pen­dant de lon­gues minu­tes. Une plaie. Vive­ment l’édi­tion 2012 pour qu’on se repaie une bonne tran­che !”

Quel­ques sta­tis­ti­ques : 181,28 km et 780 m de déni­velé posi­tif en 6h56m19s et 5255 kCal soit une moyenne de 26,1 km/h et 757 kCal/h avec les feux rou­ges.
Côté ali­men­ta­tion : 2,5 L de bois­son iso­to­ni­que, 5 bar­res éner­gé­ti­ques Isos­tar, 5 bar­res de pate de fruit et 1 sand­wich jam­bon fro­mage.

Pour cette seconde édi­tion de cette déjà “clas­si­que”, l’orga­ni­sa­tion a mis en place une équipe vidéo afin de recueillir les meilleurs moments de la course. Le résul­tat est un extra­or­di­naire court métrage pré­senté ici même qui retrace l’aven­ture du dou­ble vain­queur 2010-2011.


Pour mémoire, voici les billets de l’édi­tion 2010 :
- Résumé ;
- Vidéo.

mardi, octobre 11 2011

20km de Paris 2011

Après le 10km de Paris Centre sous le soleil, j’avais rendez-vous avec JC pour courir le 20km de Paris. Une semaine de récupération en essayant d’encaisser la chute des température. Pas facile… Un début de sinusite, puis un rhume et un coup de fatigue. La solution : le sommeil. A partir de jeudi soir, je me suis couché avant les poules et j’ai fait de longues nuits…

Dimanche matin, réveil à 7h pour prendre le petit déjeuner. Il pleut à verse.
A 8h15, il pleut toujours autant. Qu’à cela ne tienne, je prend mon sac et enfourche un vélib pour aller retrouver JC à la station Saint Augustin. J’y arrive déjà détrempé. Une bonne entrée en matière…
Vers 9h, nous arrivons au stade Emile Antoine où nous nous changeons et déposons nos sacs. JC a ramené de très saillants sacs poubelles pour se protéger de la pluie avant la course. Nous effectuons 30 minutes d’échauffement, soit 3 kilomètres autour du stade avant de rejoindre la ligne de départ. De la ligne de départ, nous ne voyons rien malgré nos dossards préférentiels 2. Une petite demi-heure d’attente sous la pluie… Heureusement, il ne fait pas trop froid et le vent ne souffle pas trop.

Nico JC

Lire la suite...

mardi, octobre 4 2011

10km de Paris Centre Nike

Dimanche 2 octobre avait lieu le 10km de Paris Centre Nike. Après quelques hésitations, Malika décidait de dormir plutôt que de m’accompagner. Conséquence logique, cette course ne sera pas illustrée de photos ou de vidéos.

Levé de bonne heure, je me suis rendu place du Palais Royal en bicyclette vers 8 heure sous un soleil déjà ardent. Quelques kilomètres d’échauffement plus tard, j’allais m’installer dans le sas de départ. Il y avait déjà pas mal de monde et je me retrouvais environ au dixième rang derrière, visiblement, des coureurs et coureuses peu confirmés. Derrière moi, il y avait une foule impressionnante : plus de 5500 inscrits…

Au coup de feu, je passe la ligne avec quelques secondes de retard et je commence à slalomé pour doubler les coureurs et coureuses plus lents. Le début de la course emprunte l’avenue de l’Opéra et le boulevard des Capucines. Il y a donc rapidement de la place et la course commence réellement. Je vois à 20 ou 30 mètres devant moi Jean-Charles. Sachant que nous avons fini la dernière course ensemble, je me dit qu’il faut que je le rattrape pour ne pas me retrouver seul. Ce que je fais après vers le 2ème kilomètre dans le rue Saint-Honoré. Il y a plusieurs coureurs coureurs autour de moi qui ont un bon rythme. Je vois Yohann à une cinquantaine de mètres avec l’espoir de me rapprocher de lui. Nous faisons le tour du Palais Royal avant de remonter la rue du Louvre et de traverser la place des Victoires. Nous sommes bientôt à mi-course et le rythme est élevé. J’aperçois Rémi qui finit généralement devant moi. Je sens que je peux revenir sur lui. Ce qui est d’autant plus facile que je suis dans un petit groupe de 4 ou 5 coureurs avec une bonne dynamique. Nous remontons doucement quelques concurrents. Nous passons par la rue de la Banque, rue Réaumur, rue Montmartre, rue Etienne Marcel, rue Palestro et de nouveau rue Réaumur. Le souffle commence à être court mais les sensations sont encore bonnes vers le 6ème kilomètre. Nous remontons rue d’Aboukir puis 50 mètres en bonne côte pour repartir dans l’autre sens dans la rue de Cléry. Ca devient dur et je m’accroche. Mais c’est généralement le cas à partir du 7ème kilomètre. Nous continuons malgré tout notre remonté et rattrapons Lofti. Devant nous, il y a Franck et je suis sûr que nous pouvons aussi le rattraper. Nous passons par la rue Richelieu, la rue Vivienne, la rue des Petits Champs avant de reprendre la rue de l’Opéra. Yohann est toujours devant et il est peu probable que nous le rattrapions. Nous prenons rue de la Paix, place Vendôme, rue Saint-Honoré, puis le marché Saint-Honoré. Nous sommes dans le dernier kilomètre et j’essaie d’accélérer un peu. De retour sur la rue Saint-Honoré, nous apercevons l’arrivée et je donne mes dernières forces dans un sprint. Je sens que mon temps va être bon et je met toutes mes forces : 35’37” !!!!

Record battu ! Je suis 31ème sur 4678 avec un temps officiel de 35’51” et un temps réel de 35’37”. Soit une vitesse moyenne de 16,85 km/h.

10km_Paris_Centre_2011.jpg

Le tracé GPS est un peu fantaisiste. La présence des immeubles a dû lui faire perdre la boule…

lundi, septembre 26 2011

Isis à la maison

La semaine dernière, nous avons eu le droit à la visite de Isis, de sa grande sœur Siham et de ses parents. Elle est encore toute petite mais comme elle a grandit depuis notre dernière rencontre !

Quelques photos : album.

Isis & Oréa Siham